ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

UNE MESSAGERIE ADAPTÉE AUX ÉTABLISSEMENTS

avantages_hipok_separateur

Hipok ne s’adresse pas uniquement aux professionnels de santé qui exercent en libéral. C’est également une messagerie très utile pour les cliniques privées, les hôpitaux publics ou encore les établissements de santé privés d’intérêt collectif (ESPIC). En effet, ces structures de soins ont des besoins de communication interne importants. L’information entre les services et les soignants doit pouvoir circuler rapidement et ce de manière entièrement sécurisée !

Toutefois, la communication externe est tout aussi importante et notre messagerie a donc également pour but d’aider les hôpitaux et les cliniques à mieux communiquer avec leurs correspondants. En effet, ils doivent pouvoir s’adresser aux généralistes qui leur adressent des patients de manière sûre et efficace.

Grâce à son protocole d’encryptage SHA – 256 (bits) couplé à un hébergement de données de santé à caractère personnel agréé par le Ministère de la Santé, Hipok protège toutes les informations qui sont échangées par les professionnels du monde médical et paramédical. Notre messagerie répond ainsi parfaitement aux besoins des cliniques et des hôpitaux. Elle facilite la communication entre collègues tout en améliorant la qualité et la rapidité des échanges avec les professionnels externes à la structure et dont les rôles se jouent en amont et en aval de l’hospitalisation.

 

Les avantages d’Hipok sont donc multiples pour les établissements de santé. La messagerie sécurisée de santé permet aux cliniques et aux hôpitaux d’améliorer la coordination des soins et, de ce fait, la prise en charge de leurs patients. Elle offre également aux différentes structures de soins un gain de temps considérable.

Les messages et les pièces jointes peuvent en effet être échangés en temps réel via l’application mobile disponible sur smartphones et sur tablettes. Enfin, grâce à notre messagerie, les hôpitaux et les cliniques peuvent aussi réaliser des économies importantes. Elles sont de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’euros par an et par établissement de santé !