La santé et les objets connectés

En 2016, une étude sur l’utilisation des objets connectés a été réalisée auprès de 1037 professionnels de santé.

Menée par la MACSF en collaboration avec Withings, il résulte de cette étude qu’un médecin sur cinq a recours à des fins personnelles à des outils connectés (bracelet, application, etc.) permettant une surveillance de l’activité physique, ce qui est trois fois plus élevé qu’en population générale, alors que 15% des professionnels de santé ont recours aux objets connectés (EGC, tensiomètre etc.) dans le cadre de leur travail.

Les applications mobiles et la santé

Près des deux tiers des professionnels de santé utilisent également des applications mobiles au sein de leur profession comme appui au diagnostic ou à la prescription, chiffres qui viennent alors témoigner de la confiance, de la fiabilité de ces nouveaux outils. D’ailleurs, ils sont plus de 80% à penser que ces mêmes objets connectés sont une des clés permettant aux patients de mieux prendre en charge leur maladie, d’être davantage impliqués et éclairés (e-patient).

Plusieurs études internationales (Murray et al., 2003) ont déjà montré que parler avec les patients de leurs recherches internet sur la santé améliore cette relation soignant-soigné, et trois médecins sur quatre estiment par ailleurs que les objets connectés ont un rôle a jouer afin d’améliorer la prévention des maladies.

La gestion des données de santé

Néanmoins, les professionnels de santé ont besoin d’être rassurés concernant la gestion et le stockage des données de santé par ces outils numériques.
40% reconnaissent avoir une certaine inquiétude sur le devenir du secret médical lorsqu’ils utilisent des outils numériques dédiés à la santé, et 34% se questionnent sur leur responsabilité dans le cas où ils recommanderaient à un patient une application qui conduirait malheureusement à la dégradation de l’état de santé du patient.

D’un point de vue général, la fiabilité de l’E-Santé est aujourd’hui reconnue mais leurs utilisateurs réclament plus de sécurité professionnelle et de confidentialité pour leurs données médicales et celles de leurs patients.

Source : https://www.macsf.fr/Actualites/Les-professionnels-de-sante-et-les-objets-connectes?utm_source=twitter&utm_medium=post&utm_campaign=infographieWithiings&a=#pf:CAMP